Contexte & objet

On reconnaît généralement que l’interaction entre chercheurs, prestataires de première ligne, cliniciens, gestionnaires et décideurs politiques est essentielle à l’amélioration de la pertinence et de l’utilisation de la recherche, ainsi qu’au renforcement de l’organisation, de la prestation et des résultats en matière de soins de santé. On qualifie souvent ces interactions d’application intégrée de connaissances. Ces interactions sont difficiles à réaliser et à maintenir et doivent pourtant être favorisées dans la durée. L’expression Partenariats de collaboration pour l’amélioration des services de santé (CHIPs) reflète mieux l’idée qu’il y a lieu de prévoir ces interactions entre personnes et groupes afin d’identifier et de résoudre les problèmes associés aux soins de santé en facilitant le passage de la recherche à sa mise en application. Les études montrent que l’application intégrée des connaissances est confrontée à bien des défis et, conséquemment, que son emploi n’est pas aussi répandu ou optimal que possible. Un effort complémentaire s’impose pour promouvoir et faciliter l’application intégrée de connaissances.

Le but du groupe thématique CHIPs consiste à :

  • Faire avancer la science qui sous-tend l’application intégrée des connaissances en produisant des connaissances sur l’amorce, la facilitation et l’évaluation de l’application intégrée des connaissances ainsi que la démonstration de sont impact.
  • Soutenir l’application intégrée des connaissances par une meilleure compréhension des perspectives, des intérêts et des besoins particuliers des chercheurs et des décideurs ; et concevoir des ressources pédagogiques/des outils en fonction de ces connaissances qui orienteront et encourageront l’application intégrée des connaissances.
  • Promouvoir la collaboration entre chercheurs et décideurs en favorisant le réseautage offert par l’abonnement à l’ACRSPS.
  • Contribuer au renforcement des capacités, notamment en favorisant la participation des stagiaires aux activités du groupe thématique CHIPs et en sensibilisant tous les membres de l’ACRSPS à l’occasion de séances sous-plénières des réunions annuelles de l’ACRSPS.

En définitive, cela pourrait déboucher sur une amélioration de l’utilisation de la recherche sur les services de santé dans le processus décisionnel, relevant du même coup la prestation et les résultats en services de santé.

Organisation & Leadership

Les coprésidentes sont :

  • Shannon Sibbald, Université Western Ontario
  • Jennifer Verma, La Fondation canadienne pour l’amélioration des services de santé

Le comité directeur est composé de :

  • Melissa Brouwers, Université McMaster ;
  • Kirk Nylen, Institut Ontarien du Cerveau
  • Mary Ann O’Brien, Université de Toronto
  • Chris McCutcheon, IKT Network